La classe inversée

Description

Le modèle traditionnel d’enseignement repose sur des cours magistraux, où l’enseignant explique un sujet, suivi par les devoirs à la maison, où l’élève fait des exercices. Dans la classe inversée, l’élève visionne (préalablement et à la maison) des vidéos, des balados ou fait des lectures proposées par l’enseignant (ou partagées par d’autres enseignants). En classe, l’élève tente alors d’appliquer les connaissances à la résolution de problèmes et à des travaux pratiques. Le rôle de l’enseignant est alors d’accompagner l’élève dans l’élaboration de tâches complexes. Ce temps dégagé en classe peut être utilisé pour d’autres activités fondées sur l’apprentissage, notamment la pédagogie différenciée et l’apprentissage par projet. Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Classe_inversée

 

Le modèle de la classe inversée. Source: http://www.classeinversee.com/

Le modèle de la classe inversée.
Source: http://www.classeinversee.com/

Fondements

Le concept de classe inversé est soutenu par différentes approches pédagogiques:

Approches Description
Approche par projets Approche pédagogique axée sur l’élaboration et la réalisation par l’élève de projets individuels ou collectifs, ce qui lui permet de développer de nouvelles compétences et d’acquérir des savoirs.Source: http://granddictionnaire.com/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=8869819 
Apprentissage par problèmes (APP)  Les apprenants, regroupés par équipe, travaillent ensemble à résoudre un problème généralement proposé par l’enseignant, problème pour lequel ils n’ont reçu aucune formation particulière, de façon à faire des apprentissages de contenu et de savoir-faire, à découvrir des notions nouvelles de façon active (il s’instruit lui-même) en y étant poussé par les nécessités du problème soumis.Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Apprentissage_par_probl%C3%A8mes 
Pédagogie active  La pédagogie active — ainsi que les méthodes pédagogiques actives associées à cette démarche — a pour objectif de rendre l’apprenant acteur de ses apprentissages, afin qu’il construise ses savoirs à travers des situations de recherche.Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A9dagogie_active

Exemples

Répertoire des enseignants francophones utilisant l’approche de la classe inversée

Khan Academy

Salman Khan, enseignant, a commencé en 2004 à posté des vidéos sur Youtube. Son site, Khan Academy offre maintenant des vidéos sur des thèmes de plusieurs disciplines.

Samuel Bernard

Inspiré par Khan Academy, Samuel Bernard, enseignant au Cégep régional de Lanaudière à Terrebonne s’est lancé dans la classe inversée. Il témoigne de son expérience dans son blogue et a publié un récit sur Profweb à ce sujet.

Christian Drouin – Enseignant de Chimie – Collège de Maisonneuve

mrprofdechimie.com

http://enseigneravectnt.wordpress.com/

Aaron Sams

Bernard Marcheterre

Enseignant de physique au Cégep régional de Lanaudière à L’Assomption, Bernard Marcheterre publie des vidéos pour comme matériel complémentaire à son cours.

Dave Bélanger

Dave Bélanger, propose dans un article paru dans Pédagogie collégiale et dans sa communication au colloque de l’AQPC 2015 différents facteurs de réussite pour inverser sa classe.

 

Intégration

Marcel Lebrun propose trois modèles pour la classe inversée.

 

Facteurs de réussite

Voici quelques facteurs de réussite pour inverser sa classe.

Pédagogiques

  • Proposer des situations d’apprentissage où l’étudiant est actif: projets, simulations, études de cas, discussions)
  • Adopter un rôle de facilitateur ou d’animateur;
  • Amener les étudiants à recourir aux contenus des vidéos en classe;
  • Intégrer le contenu des vidéos aux activités d’apprentissage;
  • Exploiter les vidéos en classe en planifiant leur intégration;
  • Structurer les ressources hors classe (texte, web et multimédia) dans un espace web (Léa, blogue, Moodle).

Disciplinaires

  • Sélectionner les concepts, théories ou procédures précis;
  • Établir des liens entre les différentes ressources.

Techniques

  • Évaluer le temps investi au montage du vidéo versus les bénéfices sur l’apprentissage;
  • Privilégier les contenus courts;
  • Prendre le temps de bien scénariser son vidéo;
  • Explorer les périphériques tactiles et outils d’ annotation numérique;
  • Privilégier un espace silencieux pour l’enregistrement;
  • Vérifier les droits d’auteurs et droits de diffusion.

Encadrement / Gestion de classe

  • Prévoir des mécanismes pour s’assurer que les étudiants se préparent adéquatement au cours: « Passeport d’entrée », remise d’un document synthèse (comparaison; analyse des tendances);
  • Adapter ses pratiques de gestion de classe.

Samuel Bernard propose , par l’entremise de son projet MathemaTIC,  travaille à l’élaboration de critères de qualité pour les vidéos.

Enjeux

  • Est-ce que les étudiants ont accès à la technologie à la maison?
  • Quelle est la pertinence des devoirs?
  • Quels modèles pédagogiques pour les travaux à la maison?
  • Comment s’assurer de l’efficacité (apprentissage vs temps) du temps investi dans la production des vidéos?

Ressources

 

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.