Taxonomie des habiletés cognitives de Bloom

Description

Dans sa taxonomie des objectifs du domaine cognitif, Bloom conçoit l’apprentissage des connaissances comme un processus progressif allant obligatoirement du concret à l’abstrait; ainsi, l’apprentissage est plus concret aux niveaux élémentaires (1,2,3) et plus abstraits (4,5,6). Pour effectuer les apprentissages associés à un niveau taxonomique donné, il faut avoir préalablement atteint les objectifs des niveaux précédents. Lorsqu’il conçoit un cours, le professeur choisit les niveaux taxonomiques qu’il juge les plus appropriés. Cependant, pour un cours universitaire, nous lui conseillons fortement de viser surtout les niveaux supérieurs de la taxonomie du domaine cognitif de Bloom. Prégent, Richard (1990) La préparation de cours. Pages 33-34

La taxonomie de Bloom peut être utile lors :

  • de l’interprétation des programmes d’études;
  • de la définition d’une situation d’apprentissage ou d’évaluation;
  • de la rédaction de consignes;
  • lors de l’élaboration de grille d’évaluation critériée.
  • etc.

Classification

Plusieurs représentations de cette classification ont été développées. La classification proposée est inspirée de celle diffusée dans le wiki de l’université Paris5.

bloom

 

 

 

Cette représentation, tirée de Wikipédia, propose à l’extrémité de la fleur des situations d’apprentissages ou d’évaluation susceptibles de mobiliser les habiletés ciblées.

Blooms rose fr

Autres outils

  • The Differentiator, développé par Sandra Kaplan et David Chung, est un outil basé sur la taxonomie de Bloom qui permet de préciser une situation d’apprentissage ou d’évaluation en sélectionnant les habiletés, le contenu, les ressources, la réalisation et le type de composition (individuel ou en équipe) .

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.